Prêt travaux : éviter d’être interdit bancaire

credit-travaux-interdit-bancaireAfin de pouvoir tirer meilleur parti des avantages du prêt travaux, il est essentiel de connaître la réglementation qui le régit. Le crédit travaux est similaire au crédit à la consommation à quelques règles près. Examinons-en une !

La nécessité de vérifier la capacité de remboursement de l’emprunteur fait partie de la réglementation commune au prêt travaux et au crédit à la consommation. Être un interdit bancaire au cas où l’on n’arrive pas à rembourser son dû est en effet une situation délicate pour une personne vivant en Belgique. Tout est remis en question notamment l’accès à un emprunt et le fait de vivre sans compte bancaire.

Ne pas devenir personne fiché.

En plus détaillé, si un individu a contracté un emprunt auprès de sa banque et que par la suite, il n’a pas pu rembourser deux mensualités, son prêteur est obligé de signaler son manquement à la Banque Nationale de Belgique. À partir de ce moment-là, il est fiché dans un registre appelé FCC tenu par la BNB. En même temps, toutes les entités financières sont informées de son incapacité à rembourser son prêt. En plus, il n’a pas le droit d’émettre des chèques. Il ne pourra pas non plus solliciter à aucun crédit.

Afin d’éviter les ennuis, vous pouvez faire une simulation. Nous mettons à votre disposition non seulement un comparateur en ligne mais aussi un simulateur. L’utilisation de ces outils ne vous engage en rien. Sinon, vous pouvez vous rendre auprès de votre banque. Un conseiller vous donnera les instructions nécessaires pour simuler. Il est aussi bien placé pour vous recommander une autre forme de crédit au cas où il vous est impossible de souscrire au crédit à la consommation pour réaliser vos travaux, ou aussi au prêt travaux en question. Beaucoup d’autres formules de crédit existent sur le marché du financement. Faites donc jouer la concurrence !

Bref, vous l’aurez compris, vous devez être capable de rembourser votre crédit pour éviter les ennuis